Overwatch Alternative World

Imaginez le monde si Overwatch n'avait pas été dissous? Si l'explosion de Zurich n'avais pas eu lieu?
 

Death walks among you. - Terminée.

 :: Bureau des recensements :: Acceptés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 3 Juil - 21:47
Reyes
Nom
Gabriel
Prénom(s)
58 ans
Age
Célibataire
Etat civil
Américaine
Nationalité
Mat
Carnation
75 kg
Corpulence
1m85
Taille
Bruns
Cheveux
Bruns
Yeux
Caractère

Gabriel est un militaire possédant un grand sang-froid, un sang-froid hors du commun qui lui permet de résister à un bon nombre d’épreuves. Généralement de caractère flegmatique, discret et silencieux, il n’est pas du genre à se faire remarquer. Au contraire même. Il est toujours là pour donner des conseils de guerres et des stratégies, pour aider ses camarades, ses frères d’armes, pour les diriger. Son charisme naturel fait de lui un bon leader mais pour gérer les relations humaines... ça c’est son gros défaut.

Il a du mal avec ça. Jack était souvent derrière lui pour rattraper le coup. Il est habitué à toutes sortes de situations dangereuses et parvient à gérer avec beaucoup d’instinct maintenant. C’est un habitué des opérations commandos et secrètes. Il est souvent décrit comme quelqu’un de froid et de peu accessible, pourtant il ne refuse jamais une conversation intéressante avec un collègue. Même avec Jack, malgré le fait qu’il garde une certaine rancœur envers son ami pour avoir accepté de lui voler la gloire.

Il porte un intérêt particulier à ses missions, quotidiennement, il fait tout pour les réussir et il n’abandonne jamais ça ne fait pas partit de son vocabulaire. Il obéit aux ordres qu’on lui donne, pourtant il n’hésite pas à donner son avis sur la question si un ordre lui déplait ou qu’il estime mal approprié.

Histoire

Toute ma vie a toujours tournée autour des militaires. Militaire dans l’âme, militaire dans la carrière. Je ne pense à rien d’autre que mes missions au quotidien. Parfois je me demande ce que serait ma vie, sans cette guerre, sans ce programme, sans ces deux organisations. Eh bien, même moi, je n’arrive pas à trouver de réponse à cette simple question. Je dois vous avouer, que je ne me souviens pas très bien de mon enfance. Non pas que je l’ai oublié, juste que je n’y pense jamais. Je n’en parle à personne, et je préfère garder ça pour moi.

Et puis personnellement, je ne vois pas ce que vous pourriez y trouveriez d’intéressant !  A part découvrir un petit Gabriel tout à fait normal bon voilà quoi.  C’est durant mon adolescence que mon destin change et se met en place. Doucement, mais surement, après m’être engagé dans l’armée en tant que jeune volontaire, j'y est fais mes premiers mois, c'est quelques années plus tard après avoir gravis certains échelons jusqu'à devenir un excellant officier que je rejoignis le programme des super soldats Américains. "Programme de Renforcement de Soldats"  ("Soldier Enhancement Program") pour être exact, ce programme fut lancé par le gouvernement des États-Unis en réponse à la Crise Omniac, c'est tout naturellement que Gabriel Reyes fut proposé pour y prendre part.

J'ai validé les examens d'entrée d'un très haut niveau d'exigence et rejoignit ainsi les meilleurs éléments venant du pays entier, de branches très diverses. Très tôt remarqué pour mes compétences à gérer les rôles d'une "équipe" sur le terrain, j’ai vite pris le rôle de leader. J’étais un bon soldat, avec un bon dossier, qui obéissait aux ordres de mes supérieurs hiérarchiques. J’avais des résultats au-dessus de la moyenne. Je couvrais mes collègues de pars l’utilisation de mes pompes funèbres. C’est souvent moi qui les ramenaient entier à la maison.

J’ai ensuite pris part à de nombreux conflits armés, mais là ou j’ai le plus agis et ou j’ai été le plus sollicité, ce fut pendant la crise Omniac. On avait besoin de quelqu’un de solide que les supérieurs disaient. Un bon gars à qui on peut confier toutes sortes de choses. J’étais le genre de gars qui arrivait à se faire respecter. Mes collègues étaient importants pour moi et l’on toujours étés. Même... Morisson ? Je dois avouer qu’au début notre relation était ce qu’il y avait de plus basique chez un individu. Une simple connaissance. C’était comment dire, un gars que je n’appréciais pas forcément à cause de sa réputation. Il faisait un peu cliché j’ai envie de dire. Américain typique venant de la campagne ?

Ha ha, non c’est faux ce n’est pas une petite envers lui... quoi que bon si un peu. Morisson devint un bon ami au fil du temps malgré nos caractères respectifs qui faisait que nous n’étions pas d’accord sur tout et n’importe quoi. Nos montées en grade se firent quasiment dans le même temps, parfois nos supérieurs disaient même qu’il y avait de la concurrence entre nous. Une certaine rivalité qui nous poussais l’un comme l’autre à donner le meilleur de nous-même pour prouver que nous étions capable du meilleur. Nous sommes autant décorés l’un que l’autre je crois.

Ce cher Jack Morrison, mon « second » si je peux dire ça ainsi, car quand je n’y arrivais pas, il était là pour m’aider tout le temps et remonter le moral des troupes, pendant tout le programme des supers soldats. Ce programme a fait de nous deux ce que nous sommes aujourd’hui je crois tout comme cette guerre. Les nombreux champs de batailles nous ont rapprochés. L’esprit d’équipe était la clé de voute de notre bataillon. J’étais un peu le stratège sur le terrain, je savais ou nous devions aller, qu’elle direction prendre. Ce n’est pas donné à n’importe qui. Jack savait comment se comporter avec les autres, il allait là ou j’avais le plus de mal.

Morisson était toujours derrière moi, et moi derrière lui. J’ai fais la rencontre des autres agents.Et ce fut pareil lorsque l’on proposa d'intégrer deux membres du super programme américain dans la première unité d'overwatch, et évidemment les deux soldats qui furent choisis ce fut nous deux. Morisson et moi ! composée en tout de cinq éléments parmi les meilleurs soldats de la Planète. C'est ainsi que nous avons rejoints tous les deux Ana Amari, Reinhardt Wilhelm et Torbjörn Lindholm dans l'espoir de sauver l'Humanité de la menace Omniac. Je fus le commandant d'emblée des opérations que l'unité réalisa pendant la guerre. Il ne faut pas se leurrer, la plupart du temps nous avions affaire à des opérations commandos, et très difficiles ou les chances de survies étaient minces puisqu'il fallait aller très très vite.

La première crise fut éteinte grâce à nous. Overwatch avait réussi là ou bon nombre avaient échoué. Malheureusement pour moi, c'est Jack qui reçut la plupart des honneurs ainsi que les autres. Je fus néanmoins condamné à resté dans l'ombre de ce dernier et à garder le silence. Les dirigeants de l'unité préférèrent nommer Jack à ma place car il arrivait mieux à harmoniser les différents caractères de chacun. Chose que moi je ne savais plus gérer en temps normal. Overwatch devenue le centre du monde et une organisation officielle avec un quartier générale et recevait de plus en plus de membres.

Ce fut une belle opportunité pour moi d’essayer de m’ouvrir aux autres, moi qui était généralement distant et silencieux. Pourtant, même en faisant des efforts, je n'y arrivais pas vraiment. Moi qui ne parlait que pour dire les choses. Cela marcha mieux à partir du moment ou une branche secrète fut créée nommée : Blackwatch. C'était en gros les services secrets de l'organisation qui fut créée pour les opérations secrètes une fois que Jack eu le commandement d’Overwatch. Balckwatch me convenait dans le sens ou il y avait beaucoup moins d’officialité, elle agissait dans l’ombre de l’organisation principale pour régler les problèmes « pas très catholique et légaux ».

Je me suis vite sentit bien plus à l’aise avec Blackwatch. Les membres de cette unité me ressemblaient un peu plus. C’est moi qui y est fait rentrer notre cher Jesse McCree d’ailleurs en lui proposant une opportunité de se racheter en mettant ses talents au tir au service de la justice. Grâce à moi il a pu éviter la taule que je trouvais dure pour lui et je l’ai formé, il a été mon élève en quelque sorte.  Nous passons tous des bons moments ensembles comme les mauvais, nous sommes des frères d’armes. Ils m’ont permis d’évoluer et d’avoir un endroit ou rentrer.

C’est pour ça que j’aime ma vie et que pour rien au monde je la changerais, elle est très bien comme ça finalement. Je fais un sourire et je pars rejoindre mes collègues pour le briefing d’une prochaine mission que j’attendais avec impatience.

A votre propos

Pseudonyme : Almas
Âge : 20 ans
Commentaire : Je suis l'une des co-fondatrice o/ et je zut Hanzo 8D *prépare son purificateur*

Cow-boy des temps modernes
avatar
Messages : 3
Date d'inscription : 28/06/2018
Localisation : Blackwatch
Voir le profil de l'utilisateur
Cow-boy des temps modernes
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 5 Juil - 21:46
Pff je te valide cowboy. Ton petit jouet me fait pas peur
Dragon Vicieux !
avatar
Messages : 5
Date d'inscription : 28/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Dragon Vicieux !
Revenir en haut Aller en bas
Mer 1 Aoû - 21:16
Bonsoir, j'annonce ma nouvelle fiche finie ! o/
Cow-boy des temps modernes
avatar
Messages : 3
Date d'inscription : 28/06/2018
Localisation : Blackwatch
Voir le profil de l'utilisateur
Cow-boy des temps modernes
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Overwatch Alternative World :: Bureau des recensements :: Acceptés-